205 Gti déjà 25 ans

205_caisse_savonC’est  le 1er Mars 1984 au salon de Genève, que Peugeot présenta la 205 GTI 1.6 qui en quelques mois deviendra la reine des GTi en détronnant sa majesté la Golf GTI. Equipée du bloc XU de  1580 cm³ de la Citroën BX 16. Ce sacré numéro en version GTi vient coiffé la gamme 205 qui sortit un an plus tôt ne comporte pas encore de haut de gamme ni de version sportive. Peugeot équipe ce moteur d’une injéction Bosch L-Jetronic qui fait passer la puissance de 90 à 105 chevaux et le couple à 137 Nm à 4000 tr/mn . Ce qui lui vaudra d’être élue sportive de l’année 1984 par le magazine Echappement. 205_gti_16_87

Mais la concurrence ce fait plus rude avec l’arrivée d’une autre bombinette la Renault Supercinq GT-Turbo forte de 115 chevaux tirés d’un petit moteur 1.4 litres sur-compressée . En 1986, Peugeot réagit, et porte la puissance de la 205 GTi à 115 ch. Ce gain de puissance est obtenu par la modification de beaucoup d’éléments moteur. Ainsi, la 205 GTi reçoit une nouvelle culasse avec soupapes, arbre à cames  spécifiques ainsi que de nouveau  pistons et  bielles et un collecteur d’admission et échappement eux aussi spécifiques.  Plus que le gain de puissance c’est la plage de disponibilité accrue de ce moteur ainsi transformé qui se ressent immédiatement. A tel point que ce qui n’était qu’une option au départ passe très vite en série.

Nous sommes alors au milieu des années 80. peugeot-205-gti-1l9-27671En 1986 on vit à une autre époque, l’époque GTI, à des années lumière de nos préoccupations écologiques d’aujourd’hui et bien loin du crack pétrolier de 1973, on comprend alors comment Peugeot pour contrer la concurrence, qui se fait de plus en plus pressente,  commercialisera sans problème 2 modèles sportifs dans la même gamme. En effet à partir de décembre 1986 Peugeot commercialise la 205 GTi 1.9.

Cette fois c’est le moteur de moteur de la 305 GTX à qui on a greffer une injection Bosch LE Jetronic, qui placé comme sur la 205 GTi 1.6, en transversale tractera cette GTi à plus de 200km/h. Cette version 1905cc  de la 205 GTi reçoit en plus de son nouveau moteur quatre freins à disque, un train arrière spécifique la rendant terriblement efficace ainsi que de jantes de 15 pousses dont le dessin aura traversée les années.peugeot-205-gti-griffe

Ce moteur, qui développe 130 chevaux à  6000 tr/min et 16.8 mkg de couple à 4750, allié au comportement super efficace (et pointu) feront de cette GTi la reine de la catégorie jusqu’en 1993 avec la disparition de cette race de bombinnette tuée par la généralisation des pots catalytique. En effet en 1993, la 205 GTi reçoit un pot catalytique qui lui fait perdre prés de 8 ch, pire encore la 205 CTi version cabriolet de la 205 GTi est dégonflé à 105 ch. En 1994, Peugeot met fin à la production de la 205 GTi en toutes discrétions, après avoir produit prés de 5,5 millions d’exemplaires de ce Sacré numéro.

Pendant dix ans la Peugeot 205 GTi aura incarné la sportivité à la française reignant sans partage ou presque sur le petit monde des GTi.

Étiquettes : , ,
Répondre