Ariel Atom 500 V8

Ariel Atom 500 V8Colin Chapman avait l’habitude de dire « Light is Right« .  Ariel avec l’Atom illustrait déjà cette maxime à merveille. Les premières versions de cette Atom étaient motorisées avec des blocs  Rover de 125 ou 160 ch ce qui avec un poids aux alentours  des 500 kg offrait déjà un rapport poids /puissance très intéressant. Mais c’est avec la deuxième version que l’Atom s’est fait connaitre. En effet cette fois avec le bloc Honda de civic Type R, Ariel propose l’Atom avec une puissance allant de 220 à 300 ch. Toujours avec un poids oscillant entre 496 et 540 kg. La version de 300 ch ridiculise un bon nombre de supercar sur circuit. Pour rester dans les citations, Jeremy Clarkson de l’émission britannique TopGear dira de cette Ariel Atom lors de son essai (ci-dessous)   » I have never ever driven  anything that accelerates so fast ! « .

Mais alors que pourra t il dire de cette nouvelle version de 500 chevaux. Car ils ont osé greffer un V8 de 500 chevaux dans ce petit châssis tubulaire. Si je calcul bien ce qui donne une rapport poids/puissance juste en dessous d’un cheval par kilos. Soit un rapport 2 fois meilleurs qu’une Ferrari Enzo , et proche de celui d’une F1.

Ce moteur n’est pas celui emprunté à la Catheram RS Levante, comme le modèle présenté il y a un an;  mais un nouveau bloc de 3 litres cylindré, signé Russel Savory, développant donc  500 ch à près de 10 000 tr/min.  Le tout pour un poids inférieur au bloc Honda. Il sera associé à une boîte 6 Sadev à commande séquentielle. Ariel étudie pour l’instant la possibilité de porter la commande de boite  au volant avec des palettes.

Ariel a pris la précaution d’équipé en série cette Atom d’ailerons avant et l’arrière pour maintenir suffisamment d’appui pour faire passer la puissance au sol, d’un antipatinage et un Launch Control, des jantes en magnésium Dymag ultra légères. Ce qui lui permet de franchir le la bar de 60 mph (96 km/h) en 2.5 secondes et celui des 100 mph (160km/h)  en environ 6 secondes . Le freinage n’est pas en reste puisqu’elle reçoit des freins Alcon à étriers 4 pistons.

Seulement  25 exemplaires de cette Ariel Atom 500 V8 seront  produites contre un chèque de plus de 120.000 euros. Mais à ce prix là vous aurez droit à un stage de pilotage intensif qui est fortement recommandé aux vues des performances de l’engin.

Je ne résiste pas à  l’envie de re-poster la vidéo de l’essai de l’Ariel Atom par Jeremy Clarkson :

Étiquettes :
Répondre