Lamborghini Sesto Elemento : produite en petit série

L’une des vedettes de mondial de l’automobile de Paris, qui vient de fermer ses portes, fut  sans conteste la Lamborghini Sesto Elemento. Ce qui n’est, à l’origine qu’un concept-car visant à démontrer le savoir faire et exprimer la nouvelle stratégie de la marque au taureau en matière de performance, pourrait bien être produit selon Auto Moto en toutes petites séries pour des client très fortunés pouvant débourser  2,5 millions d’euros. Reprenant la maxime de Colin Chapman « light is right », Lamborghini a produit cette supercar en majoritairement constitué de carbone, sixième élément, dans la tableau périodique des éléments de Mendeleiev, et qui ne pèse que 999 kilos sur la balance. Bugatti nous avait déjà fait le coup du cheval qui change tout avec les milles et un cheval de Bugatti Veyron, Lamborghini nous fait la même avec le kilo qui ne fait pas la tonne.

Il n’en demeure pas moins qu’elle ne pèse 999 kilos ou un peu plus,  cette Lamborghini Sesto Elemento est capable grace au V10 de la Gallardo LP570-4 Superleggera développant 570 chevaux, d’abattre le 0 à 100 km/h en 2,5 secondes.


Étiquettes : , ,
3 réponses à “Lamborghini Sesto Elemento : produite en petit série”
  1. […] annoncé au mondial de l’auto, avec le concept Sesto Elemento, Lamborghini vas faire la chasse au kilos sur les futurs modèle, et ça commence avec la […]

  2. […] à la fin de sa carrière. A moins que Lamborghini aille au bout de la démarche inicié avec la Sesto Elemento et que Lamborghini travaille davantage sur la réduction du poids que sur l’augmentation de […]

  3. […] investit pour réaliser ce prototype, Lamborghini a décidé (comme je vous l’annonçait dans un précédent billet ) de produire la Sesto Elemento en petite série : seulement 20 exemplaires. Le tarifs ? 1,9 […]

  4.  
Répondre