Renault Mégane RS Trophy : +15 chevaux

Renault nous avait donné rendez vous le 17 juin, afin de connaitre la nouvelle Mégane RS, mais finalement la voici avec une semaine d’avance.

Dénommée Mégane RS Trophy, cette Mégane RS se distingue sur le plan du style par ces jantes de 19″  noir brillant souligné par un liseret rouge, un nouveau becquet arrière,  un toit noir,  des phares bi-xénon et feux diurnes à leds, et enfin les peinture de guerre entendez le stripping latéral spécifique, qui somme toutes discret en comparaison à ceux de la Mégane R26R à qui elle devrait ravir le titre de traction la plus rapide sur le Nurburgring (à confirmer le 17 juin).

Voila donc pour la partie qui se voit !  Passons à celle qui ne se voit pas et qui nous intéresse ici à savoir les évolutions du moteur et des trains roulants. Les ingénieurs de chez Renault ont doté le moteur de cette Mégane RS Trophy d’une nouvelle admission. Ils ont aussi augmenter la pression du turbo de 2.3 bars à 2.5 bars. Résultats : le 2.0 litres turbo voit sa puissance passer de 250 à 265chevaux (la maréchaussée garde l’avantage puisque leur version gendarmerie développe 270chevaux).  Le couple quant à lui passe de 340 à 360 Nm sur une plage comprise entre 3000 et 5000 trs/min.

Ce moteur permet à la Mégane RS Trophy d’abattre le 0 à 100 km/h en 6.0 secondes, d’atteindre les 1000 m DA en 25,4 secondes, pour un vitesse de pointe de 254 km/h. Et cerise sur le gâteau les consommations sont en baisse. Avec 8.2 l/100 km en cycle mixte soit 0.2litre de moins, mais les rejets de C0² restent de 190 g/km.

Pour stopper les 1349 kg de l’auto, les ingénieurs ont doté la Mégane RS Trophy de freins Brembo surdimensionnés à 4 pistons avec plaquettes et liquide de freins spécifiques.Pour faire passer la puissance au sol, Renault fait confiance aux pneumatiques Bridgestone Potenza RE050 A en 235/35 R 19, et à une boite 6 vitesses associée à un différentiel à glissement limité  (un vrai pas un électronique comme chez VW)

Dans l’habitacle, pas d’arceau (ce qui laisse penser qu’une version encore plus radical pourrait bien voir le jour),  on retrouve 4 vrais places et un intérieur quasi identique à celui de la RS « standard » au delta prés des sièges baquets Recaro. A noter le sytème RS Monitor qui affiche sur l’écran central la télémétrie de l’auto. A la liste de ces équipements, s’ajoute la carte main libre,et une installation radio CD/MP3 avec Plug&Music.

Renault ouvre le carnet de commande le 20 juin, dépêchez vous il n’y en aura que 500 (du moins dans un premier temps). Il vous faudra débourser 35 500€. C’est cher pour un Mégane dirons certains mais c’est 7000€ de moins qu’une Audi S3 qui fait la même puissance et qui malgré sa transmission intégrale est moins efficace, d’autant que l’Audi S3 n’est pas un vrai coupé.

Étiquettes : ,
Une réponse à “Renault Mégane RS Trophy : +15 chevaux”
  1. […] nous avait donné rendez vous hier 17 juin sur le Nurburgring, pour nous révéler le chrono de la nouvelle Mégane RS Trophy sur le Nordschleife, boucle nord de près de 21 km du Nurburgring. Si on se doutait que cette […]

  2.  
Répondre