Artega dépose le bilan

On associe ces derniers temps l’industrie automobile allemande à une bonne rentabilité, c’est effectivement le cas de Porsche ou du groupe VGA. Mais certains comme Opel rencontrent des difficultés, quand aux petits artisans ils subissent la crise. Ainsi la société Artega vient de déposer son bilan après l’échec des négociations avec un groupe d’investisseurs asiatiques. L’entreprise qui embauchait 34 salariés avait été fondée en 2006 et proposait un petit coupé l’Artega GT à moteur central puisant dans la banque d’organe Volkswagen.

Répondre