Impôts 2013 : les contribuables possédant une auto de plus de 6cv passent à la caisse

Le cahier de l’auto  est un blog automobile mais si ça continue il risque de se transformer en blog politique d’opposition tant le gouvernement et les députés tapent sans vergogne sur l’automobiliste. En effet après le bonus malus 2013, qui tue les ambitions de nos constructeurs nationaux sur le segment du haut de gamme, voici que les députés PS enfoncent le clou avec un proposition de loi visant à limiter le barème de déduction d’impôts des frais kilométriques à 6CV. Si comme moi vous optez chaque années pour les frais réels sur votre déclaration d’impôts sachez que  les députés PS ont voté un amendement le 18 octobre dernier  sur le  projet de loi de finances pour 2013 qui réduit drastiquement votre déduction d’impôts pour vos frais kilométrique si vous possédez une voiture de plus de 6 chevaux fiscaux. Si cette amendement devait être adoptez cela devrait rapporter 125 millions dans les caisses de l’Etat  (une paille  en regard des 50 milliards que coûte les nombreuses commissions inutiles, et dont ce gouvernement à contribuer en 6 mois à grossir le nombre plus que tout autre gouvernement) .  Plus que jamais l’automobiliste est devenu une vache à lait, en prétextant de sanctionner le riche qui roule en grosse cylindrée allemande, ce gouvernement sanctionne tous les automobilistes qui roulent en véhicule de plus de 6 chevaux soit quasiment tous les véhicules de plus 100 chevaux, pour les véhicules d’après 1998  (le calcul de la puissance fiscal ayant changé en 1998 pour ne plus prendre en compte la cylindrée mais la puissance réel et les émission de Co2) .  En gros tous ce qui n’ont pas les moyens d’habiter en centre ville ou proche des bassins d’emploi  à cause de la pression  immobilière on fait le choix d’habiter plus loin, de rouler tous les jours et ont généralement choisi une compact ou une routière qui dépasse les 6 chevaux, vont se retrouver pénalisé; tandis que la bourgeoise rentière qui roule en Clio initiale ou Polo fabriquée hors de l’hexagone, ne sera pas impactée par cette mesure soit parce qu’elle est au forfait soit parce que les citadines font généralement moins de 6 chevaux. Je comprend l’intérêt de limiter ce barème qui compte 11 tranches de 3 à 13 chevaux mais entre le fait de supprimer la dernière tranche et de couper le barème en deux il y un monde.  Pour un commercial qui fait 50.000 kilomètres par an et qui est taxé à 30% cette mesure devrait lui coûté 1.000 euros d’impôt en plus par an. Décidément ce gouvernement n’aime pas les riches mais pas non plus ce qui se lève tôt (voir très tôt car il habite loin de son travail)  pour aller bosser avec sa vieille voiture qu’il n a pas les moyens de remplacer par une petit citadine fabriquée à l’étranger.

Répondre