SAAB : le gâchis suite et fin

Hier à Paris  et aujourd’hui  à Salon de Provence et Mulhouse se tenaient  trois  rassemblements pour soutenir la firme de Trollhättan SAAB qui sera vraisemblablement démanteler demain. En effet les 100 dernières Saab sorties des chaines de montage  (celles pour lesquelles on avait fait revenir les salariés) seront broyer demain. Ce mouvement  « We are many, we are Saab » avait été initié au moment même où Saab Automobile déposait son bilan, le 19 décembre 2010, par trois Saabistes hollandais qui créèrent  le site outside-saab .

Mais malheureusement demain des   les dernières Saab 9-3,  9-5 et quelques 9-4X seront détruites seule une 9-5 Estate sera épargné pour rejoindre le Musée Saab  qui lui aussi risque d’être démantelé puisqu’il est en vente jusqu’au 20 janvier 2012 avant d’être liquidé.

Un véritable gâchis quand on voit  que Saab disposait  de produits modernes avec les nouvelles Saab 9-5 Berline et Estate, la nouvelle Saab 9-4X, la nouvelle Edition Griffin de la Saab 9-3 avec des motorisations diesel et essence renouvelées, la nouvelle plateforme technique modulaire « phoenix » capable de produire 3 nouveaux modèles, etc), d’une histoire si dense et  d’une usine moderne. Mais malheureusement  il n’y a plus plus de repreneur sur le coup, ça sent le sapin pour le constructeur suédois. Taxez moi de coco !  Mais je ne comprends pas alors que la France vient de perdre son triple A, je suis persuadé que dans la même situation l’état français ne laisserai pas PSA ou Renault se faire démanteler de la sorte malgré  des finances publics en berne. La Suède conserve son AAA et présente un taux d’endettement parmi les plus faible d’Europe. Pourquoi l’état Suédois laisse disparaître une marque tels que Saab qui fait partie à part entière de la culture du pays ?

Répondre