Comment installer une motorisation de porte de garage ?

porte-garage-automatiquePour faire face à la crise et à la baisse du pouvoir d’achat, les français se tournent de plus en plus vers le «faire soit-même» et il en va de même pour l’automobile. Ainsi de plus en plus de français font leur vidange  ou leur changement de plaquettes freins eux même. Au delà de la révision, il existe d’autre bricolage, comme par exemple l’installation d’une motorisation de porte de garage qui se révèle accessible à tous, à travers quelques étapes extrêmement simples.

Vérification du matériel

Tout d’abord, une vérification du poids et du gabarit de la porte s’impose, pour assurer l’efficacité du système de motorisation. Sur une porte semi-débordante ou débordante, l’installation d’un tel mécanisme nécessite en effet la mise en place d’un système à chaîne, avec un rail sur lequel se déplace un chariot, permettant le levage par traction. Une porte trop lourde, d’une hauteur supérieure à 2,20 mètres ou non-basculante (par exemple sectionnelle) rendra ainsi nécessaire l’emploi d’un système à vis. La largeur de la porte doit également être prise en compte, de façon à correspondre au dispositif employé. A noter qu’une porte en bois sera tributaire de la chaleur et pourra s’endommager avec le temps, au risque de bloquer le système de motorisation.

Préparation de l’installation

La motorisation d’une porte de garage repose sur l’emploi d’un grand nombre de pièces : équerres de fixation, ressorts, rail… Une attention toute particulière doit donc être portée à la préparation de l’installation, pour éviter les mauvaises surprises. Pour commercer, les équerres doivent être fixées sur le mur porteur comme sur le cadre de la porte du garage. La fixation d’une équerre nécessite de percer le mur, avant d’y insérer cheville et vis, sans trop forcer pour anticiper d’éventuels ajustements ultérieurs. A noter que la porte du garage doit être parfaitement droite, au risque de fausser le mécanisme. Enfin, aucun écart ne doit séparer le mur et le cadre de la porte du garage, pour éviter l’humidité qui pourrait s’attaquer au système de motorisation.

Montage du rail

Souvent livré en pièces détachées, le rail doit être assemblé avec précaution : après avoir introduit chaîne et chariot, les longerons d’assemblages doivent parfaitement s’emboîter.

Assemblage du rail et du moteur

Étape cruciale, l’assemblage du rail et du moteur nécessite d’enrouler la chaîne du système de motorisation autour du pignon qui entraine le moteur, pour ensuite enfiler ce pignon d’entraînement sur l’axe du moteur.

Fixation du rail

Deux brides de fixation coexistent à cette étape : bride de fixation du chariot et du rail. La bride de fixation du chariot doit être fixée sur l’axe de la porte du garage, tandis que la bride du rail doit être fixée sur le linteau de la porte. La bride de fixation du rail ne doit pas se trouver plus de vingt centimètres au-dessus de la bride de fixation du chariot. Ensuite, l’étrier doit être assemblé à la bride de fixation du rail. Détail important : tout rail central au plafond préexistant doit être retiré et fixé au mur à l’aide d’équerres.

Installation du moteur

Pièce essentielle, le moteur doit être fixé dans l’axe de la porte, au plafond. Une vérification des pattes de fixation s’impose pour éviter un décrochage ultérieur : l’ensemble moteur/rail doit être parfaitement horizontal, avant de passer à l’assemblage de la bride de fixation du chariot à sa tige d’entraînement.

Ces quelques étapes garantissent une installation pratique, intuitive et sécurisée : vous n’aurez désormais besoin de personne pour monter votre motorisation portail de HÖRMANN France.

porte-garage-automatique-telecommande

Répondre