Limitation de vitesse : il faudra bientôt pousser les voitures

Reduction-Vitesse-en-franceLes gouvernements se suivent et se ressemblent sur la politique de sécurité routière. Emmanuel Valls annonçait cette semaine que la réduction de la vitesse sur route et autoroute est inéluctable. Le ministre compte réduire la vitesse sur autoroute à 120 km/h , à 100 sur voies rapides , 80 sur route et 40 en ville.  Et si ça continue dans dix ans nous rentrerons dans les centres villes en poussant nos voitures ou en marche arrière.  Non !  Monsieur Walls la réduction de la vitesse n’est pas inéluctable pour faire baisser le nombre de morts sur les routes. Elle l’ai en revanche pour remplir les caisses de l’état avec l’argent des automobilistes.  En effet, et  les français le savent, la vitesse n’est pas la premier cause d’ accident mortel sur nos routes. L’alcool au volant est la première de ces causes de mortalité et représente  30,8 %  des tués.  D’autre part  les deux roues représentent plus de 25% des tués . Les motos  qui échappent à la plus part des contrôles routiers du fait qu’ils n’aient qu’une petite plaque d’immatriculation à l’arrière, représentent 23% des tués. Les vélos représentent 3.5% des tués et dans ce cas la vitesse n’est que très rarement en cause.

Ensuite 13 % des tués sont des piétons et la majorité le sont par manque de visibilité puisqu’un sur deux l’est entre 18h et 22h un soir d’hiver.  La vitesse est certainement en cause aux vues des conditions de visibilités mais pas au regard de la loi, puisque le code de la route ne prévoit pas de réduire sa vitesse en fonction des conditions d’éclairages.

Une autre  statistique que monsieur Valls ferait bien de considérer : la première cause de mortalité sur autoroute est l’endormissement. En effet à 130km/h sur autoroute déserte et dans les véhicules  on s’ennuie et la monotonie fait que l’on s’endort surtout quand on conduite avec un régulateur de vitesse.

Il est claire que la vitesse n’est pas le seul levier sur lequel agir pour réduire le nombre de mort sur la route. Et les anglais l’ont bien compris puisqu’ils sont en train de relever  la vitesse limite sur autoroute de 70mph à 80mph soit de 112km/h à 128 km/h.

Et au risque de contre-dire un autre socialiste, Dominique Strauss Kahn , qui pense que les constructeurs ne sont pas responsables des morts sur la route au même titre que les banquiers n’ont pas de responsabilité dans la crise, Je considère que les constructeurs sont bien les principales responsables de la baisse du nombre de mort. En effet ce sont les progrès techniques des constructeurs qui sauvent des vies, à commencer par la ceinture de sécurité, puis l’abs ,  l’airbag, esp, sans compte sur les progrès effectués sur les caisses elle-même. En 1973, peu de voiture étaient capable de dépasser les 150km/h donc on roulait sur autoroute à plus de  80% des possibilité de nos voitures aujourd’hui seul les voitures électriques peine à atteindre cette vitesse.  Il fallait à une Renault R16 20 mètres de plus , soit la longueur de 4 citadine compact, pour s’arrêter depuis 90km/h par rapport à une Laguna actuelle. Je pense donc que les différentes primes à la casse ont sauvé bien plus de vie que les radars.

Donc le gouvernement, et monsieur Valls en tête, veulent en baissant la limitation de vitesse augmenter les impôts indirect. Mais ce n’est pas un bon calcul car la vitesse de déplacement et l’un des facteurs du dynamisme d’un pays . Le temps c’est de l’argent !

Si la volonté était vraiment de baisser le nombre de mort, le gouvernement diminuerait la vitesse sur certaine national à 80km/h  et augmenterait la vitesse sur voies rapides et autoroutes et diminuerait les tarifs pour inciter les automobiliste à prendre les axes les plus sûr. Les autres pays européens n’ont pas choisit cette voie répressive et pourtant le nombre de mort à diminuer dans les mêmes proportions. Donc en plus de nous prendre pour des vaches à lait notre ministre de l’intérieur  nous prend pour des imbéciles.

 

 

 

 

 

 

Répondre