PSA : les ventes en recul de 8.8% dans le monde

PSA-chutes-des-ventesEn 2012, PSA (Peugeot Citroën) aura connu de grandes difficultés, avec notamment l’annonce de la fermeture de l’usine d’Aulnay frappée de plein fouet par la chute du marché automobile Européen. Les ventes mondiales de véhicules du groupe PSA atteint en 2012 2 820 000 unités soit une baisse de 8.8%,et ce chiffre monte à 16,5% si on comptabilise les véhicules vendus en kit. La guerre civile en Iran a obligé PSA à suspendre son activité dans ce pays. Même si les ventes hors d’Europe progressent, elles ne compensent pas la chute du marché Européen. Elle permettent d’espérer de meilleurs résultats dans les années à venir. En effet les ventes de PSA progressent de 5,6 % sur le marché sud Américain, 10,1 % sur le marché Russe, et 7.2% sur le marché chinois où le groupe automobile français est partenaire avec  deux entreprises locales. Au total, la part des ventes des ventes hors d’Europe passe de 33 % en en 2011 à 38 % en 2012 réduisant d’autant sa dépendance vis-à-vis du marché européen. PSA à pour objectif, à l’horizon 2015, de réaliser la moitié de ses ventes hors d’Europe, si la chute du marché européen continue cette objectif pourrait bien être atteint plus vite que prévu.

En 2013 PSA devrait proposer à la vente de nouveaux modèles en Europe et dans le monde avec le Peugeot 2008 petit crossover sur base de la 208 lancée en 2012, la Peugeot 301, Citroën C4L et C-Elysée. PSA paye donc aujourd’hui , certain  effets de la prime à la casse sur le marché français mais aussi  son manque de vision stratégique aussi bien sur son positionnement face aux marques asiatiques et allemandes et que sa  présence (ou plutôt son absence) dans le monde. Il faut rappeler que Citroën était l’une des marques pionnières en chine, mais sa progression n’a pas été celle de Volkswagen.

PSA opère donc sa mutation, cela passe par une restructuration: 8000 postes devraient être supprimés. Mais avant cela, PSA pourrait bien être confronté à une autre problématique : la fuite de ses cerveaux. En effet,  de nombreux chefs de projet du centre ADN chercheraient à quitter le groupe,  des rumeurs font même état du départ du  directeur du style Jean Pierre Ploué pour Volkswagen, ce qui n’est pas une bonne nouvelle.

 

 

Répondre