Éviter les distractions au volant, principale cause d’accident

  • Conseils
  • 5 min read
distraction-conduisant

La distraction des automobilistes cause plus d’accidents que la vitesse ou l’alcool.

Les accidents de la circulation causent chaque années de nombreux morts ou blessés nécessitant une hospitalisation. Selon certaines études, plus d’un tiers des accidents seraient dû à des distractions des conducteurs. Les statistiques montrent que ce type de négligence au volant provoque déjà plus d’accidents que la vitesse.

Les pertes d’attention au volant ont considérablement augmenté en raison d’une société de plus en plus connectée qui exige l’immédiateté dans toutes ses communications. Mais ce n’est pas la seule source de distractions qui peut être décisive lorsqu’il s’agit de provoquer des situations à risque.

Les types de distractions au volant

En général, les distractions en conduisant peuvent être de trois types :

  1. Visuel lorsque le conducteur cesse à un moment donné de voir la route et l’environnement.
  2. Manuels lorsque le conducteur modifie la position de ses mains sur le volant.
  3. Cognitif lorsque l’attention est distraite par des problèmes autres que la conduite.

Par exemple, l’utilisation du smartphone est responsable de ces trois types de distractions combinées. il n’est donc pas étonnant que selon les déclarations faites après les accidents, la principale cause directe de distractions au volant est l’utilisation du téléphone mobile, que ce soit en parlant ou en écrivant des messages. Lorsqu’il sonne, il attire l’attention sur les yeux, les mains et l’activité mentale du conducteur . Et souvent avec des conséquences catastrophiques.

Les conséquences de la distraction en conduisant

Les effets de cette perte de concentration ont souvent des conséquences fatales. Lorsque vous roulez à 100 km/h pendant une seconde, vous parcourez 27,8 mètres. Si, pendant cette période, le conducteur ne réagit pas à un danger en tournant ou en freinant, cette distance de réaction peut être décisive pour éviter un accident grave, en augmentant la distance en proportion arithmétique par rapport à la durée de la distraction.

Le kit main libre, une solution .. ou pas ?

Il est conseillé de ne pas utiliser de téléphone portable pendant les trajets. Et si la communication est inévitable, elle devra se faire avec le système mains libres. Cependant, il s’agit toujours d’une distraction cognitive qui entraîne une perte importante d’attention au volant. Plus de trois minutes de conversation mains libres font que le conducteur cesse de percevoir 40 % des panneaux de signalisation, réduit sa vitesse de croisière et ralentit sa vitesse de réaction à un événement imprévu.

Le GPS et la radio aussi des distractions

Une autre des distractions les plus fréquentes, et non moins dangereuses, est la manipulation d’autres appareils tels que le système GPS ou la radio du véhicule. Essayer d’introduire une destination dans le navigateur a été à l’origine de nombreux accidents graves. Si une main est distraite du volant et de la vue de la route pour chercher une station, pendant quelques secondes le contrôle du véhicule et la surveillance de la route sont complètement négligés. La meilleure façon d’éviter de créer des situations dangereuses est d’effectuer ces processus avant de commencer ou de s’arrêter dans un endroit sûr.

Boire, manger, fumer .. pas en conduisant !

Il est également conseillé de s’arrêter à un endroit approprié pour manger ou boire car, si vous conduisez, les règles de sécurité de base sont également négligées : garder les mains sur le volant en position 10.10 et surveiller la trajectoire du véhicule et les rétroviseurs. C’est également vrai pour les fumeurs, car ils sont régulièrement exposés à ces situations dangereuses lorsqu’ils cherchent du tabac, allument la cigarette ou utilisent le cendrier.

Il en va de même pour la recherche d’objets à l’intérieur de la voiture ou dans la boîte à gants. Un moment de distraction en regardant et en sentant l’intérieur du véhicule peut causer une collision, une collision ou une sortie de route à tout moment.

Se maquiller ou se regarder dans le rétroviseur ou le miroir de courtoisie

distraction-conduisantDes automobilistes font toutes sortes de choses au volant comme se maquiller, se percer un point noir au simplement se recoiffer. C’est bien évidemment à éviter car cela engendre une perte d’attention importante.

Les distractions dues aux autres occupants du véhicule

Un autre conseil qui nous aidera à éviter les distractions dangereuses est de limiter l’interaction avec les passagers du véhicule. Les discussions ou le contrôle des enfants en cours de route peuvent conduire le conducteur à des situations tendues qui l’amènent à abandonner une attitude vigilante, essentielle pour maintenir sa propre sécurité et celle des autres usagers de la route. Le conducteur doit essayer de rester relativement isolé des autres occupants et concentrer son attention sur la route, en déléguant le contrôle de la cabine à un passager.

Connaître sa voiture réduit le temps de distraction

Toutes les voitures ne sont pas identiques et leurs nombreuses fonctions exigent de savoir où sont les commandes et comment elles fonctionnent. Si la voiture n’est pas bien connue, avant de la conduire, il est conseillé de s’habituer à se tenir debout et de consulter le mode d’emploi en fonction de ses particularités. Par exemple, le réglage du siège, la climatisation, le fonctionnement du régulateur de vitesse, l’ordinateur de bord, l’instrumentation, les feux, les feux clignotants, le signal d’urgence, les modes de conduite… etc.

L’arrêt est recommandé en cas de risque de distraction

En cas de situation anormale ou stressante pendant la conduite, il est préférable de trouver un endroit approprié et sûr pour garer le véhicule en toute sécurité et seulement ensuite essayer de résoudre le problème. Et toujours garder à l’esprit que la fatigue ou le sommeil causent au conducteur une perte d’attention croissante, également présente dans d’innombrables accidents.