Comment prolonger l’autonomie des voitures hybrides ou électriques

prolonger-batterie-voiture-hybride

Les voitures électriques ou hybrides exigent de pouvoir adapter sa conduite aux circonstances afin de maximiser l’autonomie des batteries. Il est donc pratique de connaître les techniques permettant d’étendre la portée de leurs batteries. Avec le prix, le manque d’autonomie est le principal inconvénient des voitures électriques.

Allongement de l’autonomie des hybrides et full électriques

La tendance est déjà en train de changer : les marques équipent leurs modèles de batteries de plus en plus performantes et il existe déjà quelques modèles qui offrent un périmètre d’utilisation respectable. En attendant, le style de conduite peut aussi aider à maximiser la durabilité et à allonger le temps entre la charge et la charge.

Comment allonger l’autonomie de votre voiture hybride ou électrique ?

L’autonomie de votre batterie dépend de facteurs externes comme la température extérieure mais aussi de la façon dont vous conduisez, voici comment vous pouvez la prolonger.

Le froid l’ennemi des batteries

C’est connu les batteries n’aiment pas le froid. L’utilisation du chauffage en hiver peut avoir un impact considérable sur la consommation.

  • Si vous avez une hybride, avant de partir laisser tourner le moteur thermique pour que la voiture monte en température, réchauffe votre habitacle et fasse fondre les givre sur le pare brise.
  • Si vous avez une full électrique, un bon truc avant de sortir est de régler la température de l’intérieur de la voiture pendant qu’elle est dans le garage connecté au point de recharge, pas de le faire plus tard avec la batterie.

Lors de l’achat, il est aussi utile de prendre l’option de dégivrage rapide du pare brise avant qui permet d’y voir clair sans faire appel au système de chauffage plus gourmand en énergie.

Ville et autoroute

La ville, en raison de sa faible vitesse de circulation et de ses arrêts constants, est le scénario idéal pour les véhicules électriques. Et plus il y a d’embouteillages, mieux c’est. En revanche, l’autoroute est l’environnement le plus compliqué, car en roulant à 120 km/h, l’énergie de la batterie disparaît rapidement.

Accélérer avec modération

La première chose qu’une voiture électrique nous invite à faire est d’appuyer sur son accélérateur. La réponse instantanée et énergique du moteur offre des accélérations surprenantes et encore meilleures que celles d’un moteur à explosion équivalent dans les premiers mètres. Mais il faut l’éviter. C’est une erreur courante qui conduira au gaspillage des batteries.

Utilisation du frein moteur

Une autre particularité qui peut nous surprendre, c’est le plus grand frein moteur qu’ils ont par rapport aux voitures à combustion lorsque nous arrêtons d’accélérer. Cet effet est destiné à récupérer l’énergie électrique et il est pratique d’en profiter au maximum.

Modes de conduite

Les électriques ont généralement plusieurs programmes de conduite qui limitent la réponse pour favoriser l’autonomie (eco) ou augmenter la puissance pour gagner de l’élan (sport). Il est préférable de choisir les premiers modes. Certaines voitures offrent différents degrés de fonctionnement dans la rétention du moteur pour augmenter la récupération d’énergie, il n’est donc pas superflu de l’adapter à l’inégalité de la route pour maximiser la production d’électricité.

Anticipation

En maintenant la vitesse aussi constante que possible, en anticipant les arrêts et en encourageant la régénération, l’autonomie disponible peut être étendue jusqu’à 20%. Une bonne tactique consiste à laisser rouler le véhicule avec l’inertie accumulée autant que possible, sans accélérer. Par exemple, avant d’arriver à un feu de circulation ou lorsque vous commencez à rouler sur une route en pente.

Conclusion

Parfois avoir une voiture hybride, cela peut être renoncer au plaisir de conduite ou au confort de la température de l’habitacle pour prolonger le nombre de kilomètres fait sur le moteur électrique. C’est à vous de poser vos priorités.