Passer à l’éthanol, la solution contre la hausse du prix des hydrocarbures ?

bioethanol-e85

Il ne vous aura pas échappé, en pleine période de gronde contre la hausse des taxes sur le carburant, que faire le plein de votre véhicule représente une part de plus en plus importante de votre budget. Ce n’est pas une nouveauté, et on constate une augmentation du prix des carburants, essence et maintenant diesel.

La tendance automobile semble se diriger vers la voiture électrique, mais qui pour le moment reste financièrement hors d’atteinte pour beaucoup de conducteurs. Alors, que faire ? Une solution méconnue et sous-estimée consiste à modifier son véhicule pour le faire rouler à l’éthanol ou plus exactement au bio-ethanol. Petit tour d’horizon de l’installation d’un kit de bioéthanol sur les voitures.

Qu’est-ce que le bioéthanol ?

De son vrai nom bioéthanol, nous parlons ici d’un biocarburant destiné exclusivement aux moteurs à essence. Le bioéthanol est produit à partir de matières organiques. C’est un alcool d’origine agricole, que l’on obtient après fermentation et distillation du sucre contenu par exemple dans la betterave, ou de l’amidon tiré des céréales. C’est en fait tout bonnement le même alcool que l’on retrouve dans les boissons alcoolisées. Comme il est tiré de la biomasse, qui par définition se régénère, il s’agit d’un carburant bio (contrairement aux hydrocarbures classiques, dont les réserves sont limitées).

Concrètement, à la pompe, le bioéthanol est nommé Super éthanol E85. Cette appellation signifie que le carburant contient jusqu’à 85 % de bioéthanol et 15 % d’essence. Par opposition, le Sans plomb 95-E10 contient lui 90 % d’essence, et jusqu’à 10 % de bioéthanol.

Les avantages du bioéthanol

L’avantage principal et évident du bioéthanol est son prix, très largement inférieur à l’essence classique. Fin novembre 2018, le litre de E85 tournait aux alentours de 70 centimes, là où le sans plomb était à environ 1,5 €, soit plus du double. Le bioéthanol permet des économies substantielles à l’année. Vous pouvez tabler sur une économie de votre budget carburant d’environ 20 % à l’année, voire plus selon le modèle de votre moteur essence original.

En outre, rouler au bioéthanol limite l’émission de gaz à effet de serre, de par sa production issue de la biomasse renouvelable. Ce carburant permettrait également de disposer d’un moteur plus propre, plus silencieux, et proposant de meilleure combustion à haut régime, grâce à un indice d’octane supérieur à celui de l’essence (105 contre 95).

Pour finir, notons que de plus en plus de stations proposent ce carburant, même s’il est évidemment à ce jour moins courant que ses congénères.

Comment en faire profiter votre voiture ?

  1. Plusieurs options sont à votre disposition pour rouler au bioéthanol. Vous pouvez tout bonnement faire une partie de votre plein avec du E85, sans aucune forme de modification. Ce sera toutefois à vos risques et périls si vous ne vous êtes pas renseigné avant sur la compatibilité de votre moteur avec le bioéthanol, et sur la proportion qu’il peut en tolérer.
  2. De manière plus courante et moins aléatoire, il existe de nombreux boîtiers et kits E85 qui s’installent sur le système d’injection d’essence, pour permettre au moteur de bien tolérer la nouvelle carburation.
  3. Vous pouvez aussi faire reprogrammer votre moteur, une solution plus onéreuse mais encore plus fiable que certains boîtiers, qui ne permettent pas toujours des réglages bien précis, et peuvent éventuellement entraîner des risques pour votre moteur.
  4. Enfin, notons que certains constructeurs proposent des véhicules Flex Fuel d’origine, qui acceptent donc indifféremment tous les types d’essence dans n’importe quelles proportions, ce dans un réservoir unique.

Prenez vos précautions

Pour finir, sachez que depuis décembre 2017, un arrêté a fixé précisément les conditions d’homologation des kits et boîtiers E85. Veillez donc à vous procurer un matériel homologué pour limiter les risques : des kits de mauvaise qualité pourraient avoir des conséquences graves sur votre moteur, en plus d’annuler votre garantie. Vous devez également mettre à jour votre carte grise si vous modifiez votre véhicule pour l’adapter au bioéthanol.

Reportage sur l’installation de kit éthanol

No comments yet! You be the first to comment.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *