Pour conduire l’hiver, vérifiez votre voiture et adaptez votre conduite

conduire-hiver

La pluie, la neige et les basses températures rendent les voyages difficiles et vous devez être préparé. Une préparation de la voiture est essentielle ainsi que quelques conseils pour la conduite sur route enneigées.

Conduire en hiver

conduire-hiverLes trajets en voiture en hiver sont généralement plus inconfortables et souvent plus dangereux qu’à tout autre moment de l’année. Il faut un certain temps pour que les occupants se réchauffent, le pare-brise a tendance à s’embuer facilement et les conditions météorologiques rendent généralement la conduite plus difficile que d’habitude, ce qui est la véritable préoccupation. Pour éviter les frayeurs, il est important d’être préparé à l’avance.

A vérifier avant de prendre le volant l’hiver

État des routes et prévisions météorologiques

Il y a deux éléments clés que chaque conducteur doit contrôler avant de partir : la météo et la circulation. Internet et de nombreuses applications mobiles fournissent des informations en temps réel sur les prévisions météorologiques et l’état des routes. La connaissance de ces informations vous aidera à choisir la bonne heure de départ et le bon itinéraire et à savoir à quoi vous attendre.

Kit de survie dans la voiture

Vérifiez que la trousse de premiers soins de base obligatoire soit bien présente au cas où quelque chose arriverait pendant le voyage. Prévoyiez d’autres articles tels que de la nourriture, des boissons, une lampe de poche et, surtout, des vêtements chauds. Il est conseillé de partir avec un réservoir d’eau plein et de ne pas oublier le triangle et le gilet obligatoires.

Pneus hiver

Très important toujours, un caoutchouc en bon état est essentiel en hiver. A 80 km/h et sur sol mouillé, un pneu usé a besoin de 18,6 mètres de plus pour s’arrêter, et le risque d’aquaplanage augmente considérablement. La profondeur de marche doit toujours être suffisante et la pression adéquate. Et ce n’est pas une mauvaise idée de considérer les pneus hiver, qui sont adaptés à la conduite sur neige même lorsque les chaînes sont obligatoires.

Chaînes ou chaussettes de neige

Tous les conducteurs n’ont pas besoin de monter des roues à neige spécifiques car ils ne conduiront sur la neige que de manière circonstancielle. C’est pourquoi ils doivent avoir à portée de main des chaînes pour des moments précis, qu’il s’agisse des chaînes traditionnelles en métal (moins chères mais plus compliquées à monter) ou de celles en tissu, qui sont beaucoup plus faciles à manipuler.

Batterie

En hiver, la batterie fonctionne plus que d’habitude, car elle doit alimenter des systèmes tels que les phares, les essuie-glaces ou la lunette arrière. Il est aussi particulièrement froid et peut presque se vider dans des températures extrêmes. C’est pourquoi il est bon de vérifier la capacité de charge de la batterie, surtout si elle est âgée.

Essuie-glaces

conduite-neigeLes balais d’essuie glaces doivent être changées une fois par an, car ils perdent leur capacité d’évacuation de l’eau et peuvent, si ils sont en très mauvais état, aggraver les conditions de visibilité plutôt que de les améliorer.

Antigel

Le liquide de lave glace doit aussi être vérifié. Il doit être adapté aux conditions hivernales afin d’éviter qu’il ne gèle.

Un autre aspect qui doit être vérifié est le liquide de refroidissement. Même à certaines températures, il est antigel, mais avec le temps il perd ses propriétés.

Phares

De nombreux conducteurs souffrent de problèmes de vision lorsqu’ils conduisent la nuit, et plus encore dans des conditions météorologiques défavorables. Afin de minimiser ces problèmes dans la mesure du possible, les phares doivent être en parfait état (pour fournir un bon éclairage), propres et à la bonne hauteur (pour ne pas éblouir).

Freins

La sécurité en dépend largement, et plus encore en hiver, car les conditions de la route peuvent rendre le freinage plus long. C’est pourquoi il faut vérifier l’état de tous les éléments qui entrent en jeu, c’est-à-dire les disques, les plaquettes, le répartiteur de freinage.

Entretien de la voiture

Pour tout voyage, et plus encore s’il va y avoir de la neige sur la route et à destination, un check-up prépare la voiture aux basses températures et assure la sécurité des occupants.

Conduire sur la neige

La voiture étant prête à prendre la route, il reste au conducteurs à pouvoir s’adapter à toutes les conditions climatiques. Voici des conseils de base essentiels pour une conduite sécuritaire sur la neige et la glace.

1. Faites preuve d’une extrême prudence et de bon sens.

2. Anticipez ce qui peut arriver. Pour ce faire, nous devons garder une distance très sûre de la voiture qui nous précède. Dans la neige, la voiture se déplace sur plusieurs mètres avant de freiner. Et si nous voyons que le véhicule qui nous précède freine, nous devons aussi le faire bien à l’avance.

3. Nous devons également adapter notre vitesse au dérapage de la chaussée. Une route mouillée à 15 degrés n’est pas la même qu’une route à moins 1. Une petite astuce pour adapter la vitesse : sur la route, en sortant de la maison et à 15 ou 20 km/h, faites quelques petits freinages. Si la voiture répond bien, allez-y. Si la voiture dérape, vous devez être extrêmement prudent.

4. Commencez lentement. Le mieux est de le faire en douceur pour voir comment la voiture réagit sur l’asphalte. Il est préférable de commencer avec la deuxième vitesse engagée.

5. Tournez, freinez et accélérez doucement et progressivement. Les virages serrés ou les freinages brusques peuvent nous faire perdre le contrôle de la voiture.

6. Évitez les traces des autres véhicules sur l’asphalte, car c’est là que se forment les plaques de glace en raison de la neige qui est tombée auparavant. Bien que cela puisse sembler contradictoire, on peut trouver plus de traction dans la neige qui n’a pas été piétinée.